L’isolation phonique d’une maison

L’isolation phonique est gage de tranquillité et de confort au sein du “havre de paix” qu’est votre maison. Les nuisances sonores telles que les voisins un peu trop bruyants, rues passantes, voire les tapages internes peuvent devenir de vrais problèmes. Isoler efficacement sa maison des bruits en tous genres: quelles alternatives possibles ? Voici quelques uns des meilleurs dispositifs dans le domaine, nos recommandations par rapport aux normes en vigueur ainsi que les solutions et astuces pour isoler son habitation.

Les normes à observer pour l’isolation phonique d’une maison

L’isolation phonique d’une maison est encadrée par des normes européennes relatives à l’habitat. La Nouvelle Réglementation Acoustique (NRA) observe les performances des structures et les calcule sur la base d’indices. En rénovant votre habitation, vous pouvez faire évaluer vos structures de manière à correspondre (où à se rapprocher) aux valeurs recommandées par ces normes. Une expertise est donc nécessaire pour déterminer de façon précise les performances d’isolation de vos structures.

Certains sous-estiment les effets du bruit sur la santé, l’humeur, etc. Le bruit pourtant peut augmenter le stress et la fatigue. Votre chez vous doit rester un lieu de calme et de repos, surtout lorsque ceux-ci deviennent une nécessité absolue. Grâce à une bonne isolation phonique, rien n’ira bouleverser votre tranquillité. Les structures les plus épaisses peuvent être malgré tout perméables aux bruits si elles sont mal isolées acoustiquement.

Bien que l’isolation phonique des structures intérieures soit une recommandation, celle-ci n’est pas obligatoire face aux réglementations acoustiques de la NRA. Seule l’isolation extérieure de votre habitation est soumise aux normes en vigueur. Les valeurs des normes établies se calculent selon l’exposition face au type d’environnement et ses facteurs de bruits.

On peut ainsi classer les habitations sur les catégories entre 1 et 5 selon leurs performances d’isolation face à l’exposition aux bruits. En sachant que la catégorie 1 indique la plus haute performance acoustique d’une maison (45dB) devant une forte exposition au bruit (+ de 85 dB), et la catégorie 5 la plus faible performance acoustique (30 dB) face à une exposition au bruit entre 60 et 65 dB.

Comment isoler acoustiquement les structures de sa maison ?

Le bruit peut devenir gênant pour tout le reste de l’habitation. Il traverse les parois, résonne dans les murs, passent entre les failles des structures. D’autres vont essayer de solutionner le problèmes à la source, comme l’installation de tapis ainsi que certains meubles pour atténuer les bruits de pas, etc. Cependant, étant donné que ce type de méthode n’est pas une solution définitive et efficace face au problème, des mesures plus drastiques s’imposent dans certaines situations.

Installer un faux plafond pour réduire les bruits entre les étages

C’est une solution qui semble évident, mais parfois peu envisagée par de nombreux propriétaire en proie aux bruits intérieurs. Les bruits du dessus sont parfois les plus forts et les plus stressants, notamment si les parois supérieurs sont fréquemment utilisés par des enfants.

Isoler les murs latéraux

Là-aussi, le bruit peut être source de litige même entre voisins (pour le cas d’appartements par exemple.) Il existe des dispositifs proposés pour réduire le bruit au niveau de ces parois de façon notable. Les plaques phoniques minces, d’une épaisseur de 50 mm constituent une solution efficace pour des bruits tournants autour de 15 dB. Des peintures anti-bruits sont également proposées sur le marché.

L’isolation phonique des fenêtres

Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à faire inspecter certains équipements sensibles à l’isolation, tels que les fenêtres qui doivent pouvoir stopper notamment les bruits extérieurs. L’ensemble de petites défaillances cumulées avec le temps peuvent contribuer à la propagation de bruits dans la maison. Vos menuiseries sont des points critique au passage du bruit. Si celles-ci se trouvent en mauvais états, les désagréments sonores au sein de votre habitation peuvent se multiplier assez rapidement.

Il faut toujours tenir compte du fait que le bruit se transmet au moyen de l’air, une performance de l’isolation thermique est donc aussi à revoir. Faîtes également expertiser les vitrages des fenêtres. Optez idéalement pour un vitrage à isolation renforcée (VIR) tel que le triple vitrage, le vitrage asymétrique ou le double vitrage. Si votre maison comporte des installations de menuiseries anciennes, faîtes-les expertiser par un professionnel afin de les remplacer éventuellement.